Comment calculer le coût d’une rénovation intérieure d’un appartement ?

rénovation appartement

Publié le : 07 mai 20239 mins de lecture

Vous êtes propriétaire et souhaitez offrir une nouvelle jeunesse à l’appartement que vous occupez ou que vous louez ? Calculer le coût de vos futurs travaux est essentiel. Rénovation appartement avant après, combien ça coûte ? On vous dit tout !

Dresser la liste précise des travaux

Lorsque l’on décide de se lancer dans des travaux appartement la première et incontournable étape consiste en une estimation précise de l’état de chaque pièce, détaillant tous les travaux à effectuer. Pour établir une liste exhaustive il est conseillé de procéder ainsi :

Faire un état des lieux complet

Procédez à une visite complète de votre appartement en notant toutes les zones qui nécessitent des travaux de rénovation. Prenez le temps de détailler minutieusement chaque pièce en notant les problèmes évidents tels que les fissures dans les murs, l’état des plafonds, des fenêtres etc. Si vous procédez vous-même aux travaux de rénovation intérieure vous devez tenir compte de la superficie et de l’étendue des travaux. C’est le cas notamment pour une rénovation de murs ou de sols. La pose d’un plancher peut aussi nécessiter un ragréage de sol pour obtenir une surface bien lisse. Vos murs sont-ils sains ? Il ne sert à rien de poser un nouveau papier peint sur des murs humides. Examinez bien l’état des murs à traiter avant de calculer le nombre de rouleaux ou de pots de crépis à acheter.

Établir des priorités

Classez ensuite les travaux appartement par ordre de priorité avec au titre des plus urgents, les problèmes d’électricité ou de plomberie qui sont à traiter en premier. Les travaux d’ordre esthétique (peinture ou remplacement du revêtement de sol) peuvent venir après.

Ajoutez si besoin des équipements supplémentaires

Profitez d’un projet de rénovation pour effectuer quelques recherches sur les dernières tendances en rénovation et éventuellement ajouter des équipements modernes et fonctionnels à votre liste. Cela peut inclure par exemple des stores électriques, des appareils économes en énergie ou des systèmes de domotique. Si les travaux sont vraiment trop importants ou si vous ne savez pas par où commencer, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel tel qu’un architecte d’intérieur ou un entrepreneur spécialisé en rénovation. Il vous aidera à dresser une liste précise et complète de travaux afin d’estimer au plus près le coût et la durée des travaux.

Vous n’effectuez pas vous-même les travaux ? Demandez des devis

Contactez maintenant plusieurs artisans ou entrepreneurs en rénovation afin d’obtenir des devis détaillés pour chaque prestation que vous souhaitez effectuer. Assurez-vous de demander des devis à la fois pour l’achat des matériaux et le coût de la main-d’œuvre. Comparez les devis reçus (3 au moins pour chaque corps de métier sont nécessaires). Déterminez ensuite quelle entreprise vous propose le meilleur tarif. Les tarifs des professionnels peuvent varier considérablement d’une spécialité à l’autre, et même au sein d’un même corps de métier. Mais attention, le moins cher n’est pas toujours le meilleur ! Pour certains travaux tels qu’une rénovation énergétique vous devez privilégier des professionnels RGE (Reconnus Garants de l’Environnement) pour prétendre aux aides de l’Etat et des dispositifs existants. De même, prenez le temps de vous renseigner sur la réputation de la société en consultant les avis des clients précédents. Demandez à chaque artisan des exemples de et photos de chantiers déjà réalisés et forgez-vous votre propre opinion. Une fois sélectionné un artisan ou une entreprise pour effectuer les travaux, additionnez les prix de chaque prestation pour estimer le coût total de la rénovation. Pensez à inclure une marge de sécurité d’environ 10 % à 20 % du coût total afin de couvrir les imprévus ou les dépenses supplémentaires qui pourraient survenir pendant les travaux.

Quel prix moyen pour rénover l’intérieur d’un appartement

Bien évidemment, le prix d’une rénovation augmentera de manière exponentielle en fonction de la taille du projet et des aménagements que vous envisagez. On estime en moyenne ce type de travaux entre 160 et 1250 € le mètre carré selon qu’il s’agit d’une rénovation partielle ou totale et le type de pièce. Le coût moyen d’une rénovation complète d’un appartement en France est d’environ 900€ à 1500€ par mètre carré. Ce coût inclut la démolition, la reconstruction, la plomberie, l’électricité, la peinture, la pose de revêtements de sols et de murs, ainsi que les travaux de finition. Rénover une cuisine ou une salle de bain vous coûtera plus cher que refaire un salon si vous envisagez le changement des équipements de cuisine et des sanitaires. Si vous intégrez une remise aux normes du réseau électrique dans un appartement ancien, comptez entre 80 et 100 € le mètre carré. Remettre en état le réseau sanitaire dans une cuisine ou une salle de bain vous coûtera entre 700 € et 800 € le mètre carré. Ces tarifs sont donnés à titre indicatif. Vous avez obtenu l’accord indispensable de votre copropriété pour abattre un mur porteur ? Si tel est le cas, ce type de chantier qui n’est pas sans risques, nécessite la sécurisation du bâti. Prévoyez en moyenne au minimum entre 1 000 et 3 500 euros le mètre carré. Le coût moyen pour rénover l’intérieur d’un appartement varie considérablement en fonction de nombreux facteurs tels que :

  • La taille de l’appartement
  • L’étendue des travaux de rénovation
  • La qualité des matériaux utilisés
  • La localisation géographique et le coût de la main-d’œuvre dans votre région.

Des aides pour vos travaux de rénovation énergétique

De nombreuses aides existent pour aider les propriétaire à réduire les dépenses de rénovation pour leur appartement, notamment en matière d’amélioration énergétique :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Cette aide fiscale permet de déduire une partie des dépenses de rénovation énergétique de votre impôt sur le revenu. Elle porte sur les travaux d’isolation thermique, de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire et d’autres travaux de rénovation énergétique.
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) qui est un prêt sans intérêt pour financer les travaux de rénovation énergétique dans les logements construits avant 1990. Il est proposé aux propriétaires occupant leur logement ou aux propriétaires bailleurs.
  • Les aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) qui porte sur les travaux de rénovation énergétique dans les logements anciens. Les subventions sont disponibles pour les propriétaires occupants aux revenus modestes ou très modestes ainsi que pour les propriétaires bailleurs qui s’engagent à louer leur bien à des loyers abordables.
  • Les aides des collectivités locales : Certaines régions, départements ou communes proposent également des aides financières pour les travaux de rénovation, notamment pour les projets visant à améliorer la performance énergétique des logements.

Il est recommandé de se renseigner auprès des organismes compétents pour connaître les modalités d’attribution et les conditions d’éligibilité de ces aides financières.


Plan du site